Islande Voyage
samedi, juillet 9, 2016

Le Landmannalaugar est un endroit unique et complètement surréaliste, si il devait y avoir un endroit à visiter en Islande ce serait celui-ci. Malheureusement, le Landmannalaugar se mérite un peu, il n’est pas facile d’accès, les trois routes qui vous permettent d’y aller sont assez longues et en très mauvais état.

Nous sommes entrés dans le Landmannalaugar par le Nord en passant par la route 26, puis F26 et finalement la F208. La route est longue, le mieux est de trouver un hotel à proximité car vous risquez autrement de passer la journée sur la route. Ne sous-estimez pas le temps de parcours, vous en aurez pour près de 3h pour parcourir la 26, F26 et F225.

De la route 26, on aperçoit très bien le volcan Hekla avec sa tête dans les nuages, il est d’ailleurs possible de s’en approcher via la F225. La route 26 est goudronnée et est en bon état mais va vite laisser place à la F26 qui est une route de gravier sur laquelle on peut circuler sans problème avec un véhicule normal. L’entrée de Landmannalaugar se fait ici par le nord sur la piste F208, cette piste est réputée comme étant la plus facile des 3 pistes pour accéder à Landmannalaugar mais ne vous attendez pas à une promenade de santé. La piste est en très mauvais état et même avec un 4×4 vous allez être secoués. Même si certains sites vous disent qu’il est possible de prendre cette route avec un véhicule normal, ne le faites pas! Vous prenez un risque très important de ruiner votre véhicule et de passer un très mauvais moment à éviter les trous.

Lorsque l’on entre par le Nord, on passe à côté d’un grand lac où l’eau peut prendre plusieurs couleurs différentes en même temps, on va du vert au bleu par endroit. Le vent était tellement puissant qu’il creusait véritablement le lac par endroits. Nous ne pouvions pas non plus garer notre voiture dans n’importe quel sens sous peine de se voir arracher une portière à cause du vent. Au loin on aperçoit déjà des montages qui semblent être prises dans une espèce de brouillard qui se révélera être une tempête de sable. La route est absolument chaotique, nous sommes secoués comme des pruniers dans notre 4×4. Le décor apocalyptique est époustouflant dans son genre, il y a ici très peu de végétations, juste des rochers à perte de vue et des montagnes de toutes les couleurs en guise de décor de fond. On se croirait sur une autre planète. Avec la puissance du vent, il ne nous a pas fallu beaucoup de temps pour être enveloppé dans une tempête de sable qui envoyait des voiles de petits cailloux sur une hauteur de plus de 3 mètres, impossible à éviter, parfois il était impossible de voir la route et nous n’avions d’autres choix que de nous arrêter pour attendre que le voile de sable se dissipe. C’était une expérience que nous aurions préféré ne pas vivre.

Après notre passage à travers la tempête de sable, nous arrivons dans une zone plus calme où le décor est complètement différent, des champs de lave avec ici et là un peu de végétation, des montagnes vertes et orange et parfois de la neige par endroit. Il n’y a probablement pas beaucoup d’endroits dans le monde qui ressemblent à ça. Si vous voulez vous faire une idée de ce que l’exploration d’une nouvelle planète peut donner comme sensation, Landmannalaugar est fait pour vous!

Juste avant d’arriver au centre pour les visiteurs, il faut franchir un petit gué qui ne présente pas de difficulté particulière pour un 4×4. Arrivé sur le parking du visitor center, on se rend bien compte que nous sommes hors saison, il n’y a plus personne, pas le moindre touriste,
pas le moindre campement, nous sommes mi-septembre, il fait 0°C, le vent est absolument glacial et la neige commence à tomber.

A partir du parking il est possible de partir se promener dans les montages, le décor a l’air saisissant mais au visitor center on nous déconseille fortement d’aller en montagne car il fait trop froid et le vent trop puissant ne nous permettait pas de nous tenir debout. Landmannalaugar est vraiment un endroit qui se mérite mais y accéder n’est pas de tout repos.

Pour ne pas complètement perdre la journée, je me suis aventuré vers le petit cours d’eau à proximité du parking histoire de quand même un peu profiter des lieux. La plaine est magnifique, aucun doute, des montagnes comme celles-là, je n’en ai jamais vues mais chaque pas demande un effort important à cause du vent et il faut se couvrir le visage en permanence pour éviter des projections de débris et cailloux. Au prix de nombreux efforts, je parviens à proximité de l’eau mais je dois bien vite rebrousser chemin. Le vent est glacial et la neige commence à tomber… Pour éviter de se retrouver coincé dans un tel endroit, nous reprenons la route pour rentrer.

3 accès sont possibles pour arriver à Landmannalaugar:

F225 – Nord:
Ce chemin est réputé le plus facile mais il faut néanmoins un 4×4 et attendez-vous à être sérieusement secoué. Sur ce genre de piste, vous roulez à une moyenne de 30Km/h (arrêts compris), ne sous-estimez donc pas le temps nécessaire pour arriver à destination. Il y a ici juste deux petits gués à passer à l’arrivée mais vous pouvez les éviter en stationnant votre véhicule sur le premier parking.

F208:
Cette piste vous permet d’éviter de faire un grand détour pour aller à Landmannalaugar mais vous devrez franchir plusieurs gués qui peuvent parfois être assez profond pour intimider un conducteur non averti. Sachez que les dégats subis en passant un gué ne sont jamais couverts par l’assurance de votre voiture. Cette piste vous permet également de visiter Hekla mais il ne vous sera sans doute pas possible de faire Hekla et Landmannalaugar le même jour.

F225 – Est:
Cette piste est réservée aux conducteurs expérimentés et présente de nombreuses difficultés.

Le trek / rando de Landmannalaugar à Skogar est sans doute un des treks les plus connus d’Islande. Si vous voulez vous échapper 3 jours à l’écart de toute forme de civilisation, ce trek est fait pour vous. Avec ces 55 km de paysages volcaniques, il vous faudra 3 ou 4 jours pour parcourir la distance à pied. Renseignez-vous sur les conditions climatiques avant de vous lancer car la météo en Islande peut parfois réserver des surprises. Rien que le brouillard peut transformer votre trek en cauchemard.

Plus d’infos sur la randonnée: http://www.camptocamp.org/routes/304589/fr/laugavegur-landmannalaugar-skogar

Laurent - Islande Voyage
Site: http://www.islande-voyage.eu
Créateur du site Islande-Voyage.eu
 
Pas encore de commentaires

Partagez votre avis

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

 
 
Hverir - Namafjall
Vous avez toujours rêvé de sentir l’œuf pourri? Hverir est l'endroit qu'il vous faut. Au programme, vapeur de soufre, boue orange et odeur d'oeuf pourri.
Skogar / Skogafoss
Skogar est un petit village sans grand intérêt, sa chute d'eau Skogafoss par contre doit absolument faire partie de votre périple!
Snaefellsnes
Des plaines aux couleurs multiples entrecoupées de montagnes escarpées et au bout de la péninsule le majestueux volcan Snæfellsjökull.
Seljalandsfoss
Magnifique chute d'eau au pied du volcan Eyjafjallajökull établie dans un décor de plaine aux couleurs multiples. Particularité, vous pouvez passez derrière la chute!
Vatnsnes
Peninsule du nord offrant une belle diversité de paysages sauvages le long de l'eau, lieu idéal pour observer les phoques.
Godafoss
La curiosité principale de Godafoss c'est sa double cascade facile d'accès à partir de la route 1 entre Akureyri et Myvatn
Dettifoss
Paysage lunaire et désertique taillé par l'activité volcanique, un petit périple pour atteindre l'immense chute d'eau.
Vik
Des plages de sable noir entourée de falaises aux couleurs vives où se jettent de puissantes vagues poussées par le vent du Gulfstream.
Jökulsárlón
Vivez l'expérience unique d'un glacier laissant progressivement de gros blocs de glaces flotter vers la mer
Thingvellir
Paysages volcaniques très colorés qui ne semblent obéir à aucune règle, geyser agité ou endormi et une énorme chute d'eau au bruit assourdissant.
Akureyri
Plus gros bourg du nord de l'Islande, Akureyri est niché au fond d'un magnifique fjord, petit retour à la civilisation.
Skaftafell
Parc naturel aux multiples facettes installé au pied d'un gigantesque glacier qui se rétracte en laissant un spectacle de désolation derrière lui.
Sólheimajökull
La neige et la cendre se mélange dans ce décor de fin du monde, le glacier laisse progressivement place à un paysage essentiellement minéral.
Landmannalaugar
Décor d'une autre planète, des montagnes couleur olive ou orange, un vent déchainé, des lacs agités et de la cendre partout/
Reykjavik
Capitale à dimension humaine nichée au bord d'un fjord, paisible le jour, agitée le soir, vivez la vie à l'islandaise!
Hvalfjordur
Le fjord des baleines se situe juste au nord de Reykjavik, très beau décor pour finir ou entamer votre boucle, évitez le tunnel pour mieux en profiter.
Fjords de l'Est
Des fjords, des fjords et encore des fjords, nature sauvage entrecoupée de quelques bribes de civilisation en attendant d'atteindre le nord.
landmannalaugar photo landmannalaugar photo landmannalaugar photo landmannalaugar photo landmannalaugar photo landmannalaugar photo landmannalaugar photo landmannalaugar photo landmannalaugar photo
 
 
Fermer fenêtre
 

Contact


Envie de partager une expérience? Une question ? Des échanges de liens? Du guest blogging? Pour me contacter, veuillez remplir le formulaire ci-dessous.

 
 
 
 
 
Fermer fenêtre
 

Landmannalaugar


Décor d'une autre planète, des montagnes couleur olive ou orange, un vent déchainé, des lacs agités et de la cendre partout/